Sétanta - Au Cœur Du Labyrinthe

by Luigi June

2020

Web Site

Return to the game's main page

Reviews and Ratings

5 star:
(0)
4 star:
(1)
3 star:
(2)
2 star:
(0)
1 star:
(0)
Average Rating:
Number of Ratings: 3
Write a review


1-3 of 3


- Marc-André Goyette, May 28, 2020

1 of 1 people found the following review helpful:
An intriguing take on Celtic mythology (in French), March 6, 2020
by MathBrush
Related reviews: 15-30 minutes

I love the story of Cuchulainn. I remember learning about it in college, how he can get enraged and have his feet turn backwards and his face puff up with only one eyeball and all sorts of weird things. Then he appeared in FF12, which was cool.

This is a game about Cuchulainn, and it's also a game that largely consists of an unfair labyrinth. Basically, you can go left/right, etc. and it doesn't give you any hints about what's coming up. I would take off a star for that, but Cuchulainn adds it back, so there you are.

I only played to one ending, because it's in fairly complicated French (harder for me to understand than the other French games in this comp). I might try it again though. Interesting game, and I think it's in Ink (plays like it, at least).


Un jeu long et prometteur qui pourrait être plus accessible, February 5, 2020

Un jeu d'exploration de donjon à choix multiples, sans gestion d'inventaire, dans un monde inspiré par le folklore celte ; le jeu semble plutôt long, en tout cas il y a pas mal de péripéties et il est plus long que la plupart des autres jeux du concours. Il est aussi plutôt verbeux, avec plusieurs paragraphes après chaque choix. Pour tout dire, l'auteur semble connaître par coeur le folklore celte, mais en pratique ça fait apparaître une dizaine de noms étranges en une conversation, et ça nous dit qu'une créature n'est pas une sirène mais une mermaid (ce qui laisse très circonspect) ; il est je pense très facile de se sentir repoussé par le jeu au premier abord, car il exige un certain investissement et une certaine bienveillance par rapport au fait qu'il soit résolument dans son monde à lui, bien précis. Les phases d'exploration donnent parfois l'impression d'une succession de "porte à gauche ou porte à droite ?", avec 2 portes indistinguables ; le jeu a la décence de ne pas nous tuer si on choisit le mauvais (un classique des jeux à donjon), mais on se retrouve avec des choses comme "ça ne marche pas alors vous essayez l'autre et ça marche", ce qui fait soupirer le joueur. Certaines séquences vous demandent de faire le bon choix pour ne pas vous retrouver en danger, voire mourir, mais il est difficile de savoir lesquels ; quand on meurt, il faut recommencer en se souvenant des choix qu'on avait faits. Chose intéressante, si on meurt, le jeu vous donne un cadeau de consolation, comme une playlist Spotify ou une fiction écrite par l'auteur, ce qui est chouette. Malgré la présence de checkpoints, je suis mort après une longue séquence car j'ai raté des énigmes, et j'ai ainsi perdu une demi-heure de progrès... Je me suis donc arrêté là. Bref, le jeu a clairement une atmosphère intéressante et fouillée, il est long et les péripéties sont variées, mais le rythme (longueur des passages, fréquence des choix, intérêt des choix, sauvegardes automatiques...) est à retravailler pour donner un jeu plus attrayant et moins exigeant pour le joueur.



1-3 of 3 | Return to game's main page