Reviews by Marc-André Goyette

Français

View this member's profile

Show ratings only | both reviews and ratings
View this member's reviews by tag: Français
...or see all reviews by this member
1-8 of 8


Karma Manager, by Jérémie Pardou
Un Karma qui laisse un peu trop de place au hasard, July 8, 2020
by Marc-André Goyette
Related reviews: Français

Karma Manager est un jeu qui permet de se réincarner dans un nombre limité de personnages. Ces réincarnations sont assez répétitives et les textes manquent de variété.

J'ai bien aimé l'absurdité qui se dégage en rejouant les mêmes réincarnations. La fiction fait preuve d'un certain humour et les statistiques sont assez insignifiantes pour rendre l'ensemble ludique. Je ne sais pas si c'était intentionnel ou non, mais le joueur peut construire sa propre interprétation de Karma Manager. Est-ce une satire des jeux qui tentent de réduire l'existence à quelques jets de dés?

L'aspect aléatoire de l'obtention du Karma semble cependant être problématique. Pour ma première lecture, j'ai eu beaucoup de difficulté à gagner des points de Karma. Le jeu paraissait très long et redondant, j'ai donc abandonné ma partie.

J'ai décidé de donner une seconde chance au jeu. La deuxième partie a été beaucoup plus agréable et j'ai complété le jeu facilement avec 6 vies.


Pensées Profondes, by White Fangs
Une longue histoire hermétique, July 8, 2020
by Marc-André Goyette
Related reviews: Français

Pensées Profondes a une présentation assez élégante et utilise un type d'inventaire original. Malheureusement, la fiction est très fragmentée et hermétique, c'est difficile de donner un sens au récit et de s'y intéresser.

L'apparition graduelle du texte d'un passage permet de créer des effets intéressants. Pensées Profondes utilise cet effet continuellement. Comme je lis plus rapidement que la vitesse à laquelle les mots s'affichent, je suis forcé de ralentir ma lecture. L'effet devient rapidement lassant, particulièrement pour un texte aussi long.


InfÂmes Hellequin, by Écrivouilleur
InfÂme de légende en légende, July 7, 2020
by Marc-André Goyette
Related reviews: Français

InfÂmes Hellequin représente d'une manière originale le thème de l'infamie de la Nouvim 3000.

Certaines branches de l'histoire m'apparaissent difficiles à découvrir. Un joueur qui recommence la fiction à de nombreuses reprises peut facilement rater une des branches les plus importantes parce qu'il n'est pas assez systématique dans son exploration.

Une amélioration possible si on enlève la limite de 3000 mots serait de retravailler les transitions entre les différentes légendes afin de les rendre moins brusques et plus cohérentes.


Mon père, by Selsynn
Secrets de famille, July 7, 2020
by Marc-André Goyette
Related reviews: Français

Mon père raconte une histoire familiale où le personnage principal doit faire face à son passé. Le récit est distrayant et permet dans une certaine mesure d'être stratégique dans ses choix pour tenter d'obtenir un dénouement positif.

Malheureusement, le texte comporte de nombreuses erreurs de français. Quelques phrases semblent mélanger par erreur je et vous : "Alors que je prends votre stylo favori". À ce moment de l'histoire, la narration est à la première personne du singulier et le lecteur ne peut pas savoir à qui ce vous réfère.

Le texte bénéficierait d'un travail de réécriture pour corriger les erreurs et améliorer certaines tournures de phrases.


Befriend your bully, by Nighten

1 of 1 people found the following review helpful:
Une tranche de vie qui n'est pas si infâme, June 27, 2020
by Marc-André Goyette
Related reviews: Français

Befriend your bully est un court Visual Novel écrit avec l'engin Monogatari pour la Nouvim 3000, qui impose une limite de 3000 mots.

L'histoire met moins l'emphase sur le thème de l'intimidation que son titre pourrait le laisser croire. Les choix et les fins disponibles sont assez limitées, ce qui n'est pas problématique à mon avis pour ce récit, surtout avec la contrainte de 3000 mots.

J'aurais apprécié que l'emphase soit davantage placée sur des dialogues entre les deux personnages principaux plutôt que sur leur routine ou leur environnement. Il y a un certain degré de non-dit dans les dialogues de Mandy qui pourrait être développé davantage.

Les éléments visuels sont l'aspect le plus réussi de la FI, ils complémentent bien le texte.


Sire Jehan le Crapouillot, by Nicolas Pérot

1 of 1 people found the following review helpful:
Une farce grotesque et amusante, June 24, 2020
by Marc-André Goyette
Related reviews: Français

Sire Jehan le Crapouillot est une fiction courte avec un nombre important de branches (en tenant compte de la limite de 3000 mots de la Nouvim 3000).

Les choix sont assez arbitraires et le joueur a peu de contrôle sur le résultat de ses actions. L'histoire est toutefois amusante et l'univers médiéval grotesque dans lequel elle se déroule la rend originale.


La Serrure brisée, by Nathanaël Marion

1 of 1 people found the following review helpful:
Un prologue intrigant, June 24, 2020
by Marc-André Goyette
Related reviews: Français

La Serrure brisée est une FI avec une intrigue assez linéaire, ce qui diminue l'intérêt d'y rejouer plus d'une fois. La contrainte de longueur de la Nouvim 3000 a probablement contribué à la linéarité, comme il faut faire des compromis entre le nombre de branches et la longueur de l'histoire.

L'atmosphère et la voix du personnage principal sont intéressantes et donnent de la richesse au récit. Il y a même un certain effet spatial qui se déploie, même si le joueur a un contrôle assez limité sur ses déplacements.

Il reste juste à espérer pouvoir lire la suite de ce prologue dans le futur.


La libération, by Stephane F.
Une libération qui donne du poids aux mots, June 13, 2020
by Marc-André Goyette
Related reviews: Français

De quoi le personnage de La libération est-il captif? D'un lieu, de son passé, des autres, de ces mots qui nous racontent son histoire?

Le joueur déplace des verbes sur des noms pour progresser dans la FI (une particularité de Texture). Cet mécanisme convient particulièrement bien à La libération. Les choix ne sont pas accidentels, on peut ressentir les doutes, le poids de chaque décision.

La présentation est minimaliste, ce qui convient bien au contenu. Les changements de taille du texte, qui sont parfois déclenchés par des remplacements, peuvent être un peu dérangeants.

L'édition révisée (2020) ajoute des fins supplémentaires qui lui donnent une profondeur supplémentaire.



1-8 of 8